Présentation

Conformément à ses missions d’Ecole Supérieure des Arts, l’ArBA-Esa a pour objectif d’initier et de former les étudiants à la recherche artistique et de développer conjointement des projets de recherche de qualités associant réflexions théoriques et pratiques singulières dans le champs des arts plastiques. Ces projets sont menés par des enseignants de l’ArBA-Esa en collaboration avec des institutions partenaires tant au niveau national qu’international. Ces projets de recherche donnent lieu à des collaborations avec des artistes, des enseignants d’écoles d’arts, des chercheurs et des professionnels du monde de l’art.

Pour atteindre cet objectif de formation à la recherche artistique et de prendre à part activement à sa promotion et son développement, l’ArBA a mis en place depuis 2008 un Pôle Recherche coordonné par une équipe d’enseignants de l’école.

Les activités du Pôle Recherche se différencient selon trois niveaux :

  1. initiation à la recherche artistique au sein du parcours de formation des étudiants de bac et de master (1er et 2ème cycle)
  2. formation à la recherche en art au niveau doctoral (3ème cycle)
  3. développement et diffusion de la recherche artistique par la mise en place d’équipes et de projets de recherche qui favorisent l’activité des enseignants-chercheurs.

 


Initiation

L’initiation à la recherche artistique constitue l’une des missions poursuivie par l’école.

Dans ce but, l’ArBA a intégré à ses cursus des « modules de recherche » qui regroupent des étudiants de Bac 2 et Bac 3 des différentes orientations dans un esprit de décloisonnement et de croisement des disciplines et des pratiques.

Les modules sont organisés au premier quadrimestre à raison d’une demi-journée par semaine et d’une semaine intensive à la fin du quadrimestre.

Les modules favorisent une articulation étroite entre la pratique et la théorie. Cette articulation est favorisée par une collaboration entre des enseignants des cours théoriques et des cours pratiques (artistiques et techniques) — sans exclure la participation d’intervenants extérieurs à l’école : artistes invités, conférenciers, etc. — qui, à partir d’une proposition qu’ils émettent en début d’année, ouvre un champ de questionnements théoriques et de problématiques plastiques qui feront l’objet d’une élaboration commune avec la participation active des étudiants lors du module.

L’initiation à la recherche dans le cadre des modules repose sur un double postulat. D’une part, il y a un savoir immanent à la pratique artistique et aux œuvres et il est possible de l’expliciter et de lui donner forme. C’est pourquoi, quelque soit la proposition particulière de départ, il s’agit d’amener progressivement les étudiants à saisir que la question du sens est indissociable de celle de la forme. D’autre part, la recherche artistique s’éprouve dans la durée et appelle la mise en place progressive d’un champ de savoirs hétérogènes constitué de notions, de concepts, de procédures et d’opérations qui reposent sur des postulats épistémologiques pris dans une historicité propre. Saisir les contraintes inhérentes à une recherche susceptible d’expliciter et de situer ces postulats et d’en éprouver les limites constitue un autre objectif général des modules.

L’articulation de la pratique et de la théorie est partiellement assurée par un travail d’écriture par lequel l’étudiant rend compte de la dynamique de recherche éprouvée tout au long du module et où il témoigne d’une capacité à formuler les enjeux abordés. Conjointement, les modules donnent lieu à des réalisations plastiques dont la finalisation n’est pas la visée première, mais qui témoignent d’une mise en place d’une dynamique de recherche dans un cadre déterminé.

De cette façon, les modules doivent permettre de mettre en place les premiers éléments d’une recherche artistique transversale et ponctuelle qui conduit les étudiants à réinterroger les logiques et les pratiques spécifiques à l’orientation de leur formation.

Formation

La formation à la recherche artistique au niveau du cycle master est renforcé par les activités proposés au sein du pôle Histoire-Théorie-Critique (HTC) : séminaires, participation à des journées d’études ou des colloques, exposés-conférences, etc.

Les activités proposées permettent d’accompagner l’étudiant dans l’élaboration de son mémoire. Elles visent également à réunir les étudiants de master et les doctorants pour favoriser les dynamiques collectives au sein des parcours de recherche.

Développement et diffusion

Le développement et la diffusion de la recherche sont assurés par la mise en place d’équipes de recherche et de programmes qui favorisent l’activité des enseignants-chercheurs.

Les commentaires sont clos.