Vers une bioesthétique : Variations pratiques pour une écologie affective


Un scénario de noces contre-nature du type « guêpe/orchidée » semble souvent s’imposer en
histoire de l’art lorsqu’il s’agit d’aborder les relations entre l’artiste et son environnement. De
même que l’orchidée séduit et exploite la guêpe par une logique de duperie et de reproduction
personnelle, l’artiste envoûterait les éléments de la nature et les reléguerait en vassaux de
l’oeuvre. Au niveau écologique, cette lecture asymétrique, darwinienne, emmure dans une
logique inter-espèce sous le mode d’un fonctionnalisme d’exploitation. Deux chercheuses* ont
récemment opposé à cette version une lecture oblique d’ « involution tactile et tactique » entre
l’insecte et la plante. À l’entre-exploitation calculatrice et économique, elles substituent une
entre-attention et avancent une « écologie affective ». À travers une approche tout aussi bien
pratique que théorique, c’est la notion de bio-esthétique entendue comme une écologie
affective que ce colloque entend étudier et travailler.

*Carla Hustak and Natacha Myers, « Involutionary Momentum : Affective Ecologies and the Sciences of
Plant/Insect Encounters », in Brown University and Differences, Volume 23, Number 3, 2012.

Organisation : Fleur Courtois, chargé de recherche en philosophie et arts (ULB/FNRS) et
Léa Gauthier, professeur et responsable pédagogique de l’Institut Supérieur des Arts et des
Chorégraphies (Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles)


Mardi 5 mai
– 10h à 12 : présentation filmique des travaux / conférence de Thierry Bédard, metteur
en scène, directeur de la compagnie Notoire, chercheur associé au théâtre de Bonlieu,
Scène nationale (France)
– 12h à 13h : pause repas
– 13h à 15h : expérimentation pratique de Thierry Bédard
– 15h à 16h : débat collectif organisé par Léa Gauthier

Mercredi 6 mai
– 10h à 12h : conférence de Jacinto Lageira, professeur en esthétique à l’Université de
Paris 1 Panthéon-Sorbonne et membre du Laboratoire du geste. Discussion
– 12h à 13h : pause repas
– 13h à 14h30 : présentation de propositions pratiques d’étudiants.
– 14h30 à 16h : synthèse d’Isabelle Stengers, philosophe de l’Université libre de
Bruxelles, et débat collectif

Jeudi 7 mai
– 10h à 12h30 : expérimentation pratique proposée par Nicky Clayton, danseuse de
tango, professeur titulaire de la chaire d’ornithologie de l’Université de Cambridge
– 12h30 à 14h : pause repas
– 14h à 15h : conférence de Nicky Clayton,
– 15h à 16h : débat collectif organisé par Léa Gauthier, philosophe et professeur à
l’ISAC

Vendredi 8 mai :
– 10h à 12h : présentation filmique des travaux / conférence d’Olivier Dollinger, artiste,
professeur à l’école supérieure des Beaux-Arts de Toulouse, France
– 12h 13h : pause repas
– 13h à 15h : expérimentation pratique d’Olivier Dollinger
– 15h à 16h : débat collectif organisé par Fleur Courtois
– 16h à 17h reprise des moments de la semaine bilans et perspectives par Léa Gauthier
et Fleur Courtois


Chargement de la carte…

Date / Heure
Date(s) - 05/05/2015 - 08/05/2015
Toute la journée

Lieu
Balsamine (Balsamine)
Av. Félix Marchal, 1
1030 - Bruxelles

Catégories

Archiver l'annonce : iCal

0

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.