Journée des doctorants art et science de l’art


JOURNEE DES DOCTORANT(E)S de l’ECOLE DOCTORALE en ART ET SCIENCES DE L’ART, 30 aout 2016          

 30 aout 2016
Université Saint-Louis, Salle P61
Boulevard du Jardin Botanique, 43
1000 Bruxelles

Programme

 13h45             Accueil

14h–14h30     Julie-Marie Duro (ULG), Quelle(s) Fiction(s) pour quelle(s) Mémoire(s) ? Réflexion autour du poème visuel « Je suis un Nuage ».
14h30–15h     Judith Duchêne (UCL-ArBA), Voir-(D)écrire-Voir. 
15h–15h30 Discussion

15h30–15h45 Pause café

15h45–16h15 Christl Lidl (USL-ERG), Figure du temps dans La Vie Mode d’Emploi de Perec.
16h15–17h45 Paulo Alvez (UCL-ArBA),  ‪‪Levinassian ethics and material performance
17h45–18h15 Discussion

Adresse du jour :

Université Saint-Louis-Bruxelles, Salle P61
43, boulevard du Jardin Botanique
1000 Bruxelles
Contact : Prof. Sophie Klimis, sophie.klimis@usaintlouis.be
L’entrée est libre


Julie-Marie DURO (ULG)
Quelle(s) Fiction(s) pour quelle(s) Mémoire(s) ?
Réflexion autour du poème visuel Je suis un Nuage

Comment distinguer l’Expérience Mémorielle du flux des expériences quotidiennes ? Serait-elle essentiellement (et si elle ne l’est pas, doit elle être) la dépiction fidèle d’un réel passé ? A partir du poème visuel Je suis un nuage, il s’agira ici de questionner les résistances et fidélités de l’Expérience Mémorielle à son ambition véritative telle que définie par Ricoeur dans La mémoire, l’histoire, l’oubli.

Judith DUCHENE (UCL-ArBA)
Voir – (D)écrire – Voir

Les œuvres qui constituent mes séries Stiches et Visible or not font émerger des correspondances entre les processus qui sont au cœur de leur construction et l’approche de l’image par le sensible et par les variations proposée par l’anthropologue F. Laplantine. Cette approche se construit dans des mouvements d’allers-retours entre le « voir » et l’« écrire » et s’ancre dans une méthode : la description ethnographique. Cette communication questionnera la manière dont les œuvres plastiques peuvent devenir un « terrain » de recherche à part entière et comment la description ethnographique peut mener à affiner le regard sur l’image produite.

Christl LIDL (USL-ERG)
Figure de temps dans La Vie mode d’emploi

La notion d’espace semble au premier abord prépondérante dans la structure du récit de La Vie mode d’emploi de Georges Perec. La figure du puzzle et de l’échiquier sous-tendent les histoires qui se déroulent dans l’espace de cet immeuble parisien. Le temps est cependant le troisième axe de ces plans. L’une de ses figurations potentielles se trouve dans ‘le compendium’, une suite 178 vers déclinés dans le chapitre cinquante et un, situé à mi-parcours du récit global. Son l’intitulé ‘LI’ en chiffre romain est lui-même évocateur.

Pablo ALVEZ (UCL-ArBA)
Levinassian “techniques” applied to material performance: a presentation of case studies

The starting point for my current PhD research is the ethics of Emmanuel Levinas: I have particularly in mind the encounter with the Other, which requires presence (the face-to-face). According to Levinas, objects, materials or elements do not constitute an absolute Other, as supposedly materials and objects can be harnessed, assimilated, destroyed.

Whereas at a start I was mostly into painting, sculpture and installation, through my artistic work I have raised questions about the ethics of Levinas (how can I ensure presence and direct contact with the Other through painting or sculpture? Can objects and materials be seen an absolute Other?) which lead my artistic practice to expand into the performing arts, and in particular to “material performance” (=performance engaging materials) – which usually refers to performing arts using puppets and masks. There, I have been using some techniques of mask and puppet performances to continue researching the questions indicated above, and adding new, more concrete questions (How can I value objects, materials and space in stage arts? Can they be used to reinforce the encounter with the human Other?).

In this presentation, after suggesting the diversity of forms material performance can assume, I shall concentrate on a few specific cases of material performance, and explore t/o what extent they can be seen as mirroring a Levinassian approach to art making. To some extent, this mapping shall constitute the manifesto – and also the main findings – of a mini-festival on material performance I shall have curated a few days before the presentation (“La réhabilitation du possible”, taking place at the former Dexia Art Centre in the afternoon of 19 March). Ultimately, I shall discuss to what extent we could assume that such a thing as a Levinassian “technique” in performance in general, and in material performance in particular, actually exists.


Chargement de la carte…

Date / Heure
Date(s) - 30/08/2016
13 h 45 min - 18 h 30 min

Lieu
Université Saint-Louis (Université Saint-Louis)
Boulevard du Jardin Botanique 43
- Bruxelles

Catégories

Archiver l'annonce : iCal

0

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.