Portes Ouvertes 19 et 20 mars 2021
Master en pratiques de l’exposition / CARE

Être attentif aux oeuvres, aux artistes, aux qualités des lieux, aux publics, aux montages et à toutes les étapes qui structurent et font exister l’exposition.

@MAAC pierre papier fuseau fev2020

Équipe pédagogique

Professeur titulaire : Aurélie Gravelat


Contact

Coordination pédagogique
Aurélie Gravelat


Présentation

Ouvert en septembre 2015, le Master en pratiques de l'exposition (CARE) est un programme d'études se déroulant sur 2 ans. Il délivre un diplôme de Master en arts plastiques, visuels et de l'espace dans l'orientation Pratiques de l'exposition (120 crédits).
Expérimentant des formes créatives et de recherche proches de celle du commissaire d’expositions, le master n’en est pas moins ouvert à tout profil qui s’éloignerait quelque peu de l’habituelle distinction entre le créateur, le récepteur, le commentateur et leurs nombreux intermédiaires. Soucieux de répondre à l’évolution du monde de l’art qui a vu apparaître de nombreuses figures tenant avec imagination plusieurs rôles (le commissaire-artiste ou l’artiste-commissaire, l’artiste-médiateur, l'artiste-régisseur, etc.) le master invite à réfléchir et à explorer les pratiques plurielles (ou les pratiques au pluriel) qui entourent l'exposition. Les étudiant.e.s développent des projets singuliers dans une dynamique collective, une ouverture et une attention constante à l'autre : œuvre, artiste, lieu, regardeur.

Ce master spécifique s'adresse à des étudiant.e.s disposant d'un diplôme de bachelier (180 ECTS) ou pouvant se prévaloir d’une expérience personnelle ou professionnelle équivalente, engagé.e.s dans une pratique singulière, désireux d'approfondir et de développer une réflexion sur les enjeux de l'exposition contemporaine.

Le programme se construit en étroite collaboration avec des lieux spécialisés et noue un partenariat privilégié avec le centre d'art contemporain de la Ville de Bruxelles, la CENTRALE, où les étudiant.e.s y sont accueilli.e.s toute l'année.

CARE est à la croisée du centre d'art et de l'école d'art, de disciplines, de cursus, de médias, et de pratiques. Et c'est là aussi qu'il doit s'inventer : dans cette hybridité. Le master investigue les pratiques [au pluriel] de l'exposition, ses montages, ses écritures et ses lieux. Il interroge les rôles, les figures et les coulisses de l'exposition et porte une attention aux positions d'intermédiaires (médiateur, gardien, régisseur, chargée de production ou de communication, critique, commissaire, scénographe, etc... ). La porosité des disciplines et des rôles est considérée au sein du master comme un champ d’investigation fertile, l'important étant de développer un travail qui sera au plus près de la personnalité de l’étudiant.e mais aussi et avant tout le plus ouvert à l’autre, dans une dynamique et une recherche collective.

CARE vise à former des étudiant.e.s autonomes, immergé.e.s dans le monde professionnel, sensibles à la plasticité et au sens des œuvres. Car il s'agit bien de regard et d'écoute, comme un écho au titre du programme, qui nous invite à prendre soin. Être attentif aux œuvres, aux artistes, aux qualités des lieux, aux publics, aux montages, et à toutes les étapes qui structurent et font exister l’exposition. Investiguer les conditions de diffusion optimales propres aux œuvres afin de profiter et de faire profiter pleinement leur pouvoir d'évocation. Faire et expérimenter à différentes échelles. Lire et comprendre le travail des autres, être capable de l'engager dans de nouveaux projets, de faciliter son éclosion et d’établir des correspondances. S'intéresser au plus près à la fabrique à l'œuvre, comprendre une pratique. Mesurer ainsi ce qui constitue son univers propre et celui des autres et sonder la possibilité (ou la difficulté) d’établir entre ces univers des passerelles.


Programme

Le programme est composé de plusieurs unités d'enseignement dont l'atelier ''Pratiques de l'exposition'', des modules de recherche spécifiques et des stages professionnels. Séminaires et cours en périphérie viennent contribuer à une pensée de l'espace et de ses qualités et permettent d'envisager un apprentissage des pratiques de l'exposition fondé à la fois sur des approches théoriques, critiques et historiques, et sur des pratiques à l’échelle 1:1. Un mémoire sera réalisé au terme des deux années de master.
L'atelier est un espace d'expérimentation et de recherche. Des temps collectifs hebdomadaires permettent une mise en commun et d'une réflexion collective sur les pratiques de l'exposition. Des propositions de travail invitent au développement d'un projet personnel, d'une réflexion singulière pour l'étudiant.e, et d'autre part créent des situations collectives. Des workshops à l'intérieur et à l'extérieur de l'école invitent à une pratique concrète de l'espace. Des moments croisés avec les autres cursus de l'école sont autant d'occasion de rencontres sur des pratiques à l'œuvre.
Chaque année le master collabore avec MULTI le master en pratiques éditoriales à travers un module de recherche commun à la croisée des pratiques éditoriales et curatoriales.
Des cycles de rencontres (focus centrale, regards), des tables rondes (déjeuners critiques, lecture en arpentage) ainsi que des voyages d'études ponctuent l'atelier.
L'équipe de la CENTRALE, au fil de ses actualités apporte son expertise et permet aux étudiant.e.s de vivre les expositions, du transport des œuvres au vernissage.

Les étudiant.e.s sont invité.e.s à suivre une série de conférences internes et externes à l'école.

Articulation M1 / M2 : la première année explore, la deuxième diplôme :
Le master encourage et accompagne le développement de propositions singulières dans une dynamique collective.
En première année, les étudiant.e.s expérimentent une série de propositions.
Une pratique singulière se développe à mesure des réponses apportées aux incitations à travailler avec d'autres, à convoquer le travail des autres, à répondre à un contexte ou une situation.
C'est aussi l'année où le groupe apprend à travailler ensemble : collaborer, s'organiser, communiquer et se répartir le travail dans une visée commune. En somme, expérimenter le travail en commun, et la logistique de production de projets.

En deuxième année se précise la pratique de l'étudiant.e (son positionnement, ses champs de recherches) et un projet spécifique au diplôme.
Plusieurs moments de présentation se succèdent comme un « un fil rouge ».
L'étudiant.e est invité.e à expérimenter différents formats, et à définir ce qui l'habite comme les différentes formes d'existence de sa pratique.


Épreuve d'admission

Entrée en Master

L’admission se déroule en 2 phases :

  • présélection sur dossier
  • entretien oral avec l'équipe pédagogique

Le dossier de présélection est composé d'un dossier administratif et d'un dossier artistique
(inscription et dépôt en ligne)

Le dossier artistique comprendra une biographie (250 mots max.), un C.V., et une note d'intention dans laquelle le candidat présente ses attentes académiques et professionnelles et ses possibles champs de recherche (2500 mots max.).

Un portfolio des réalisations récentes est souhaité.


Collaborations

  • LA CENTRALE (partenariat privilégié annuel)
  • R2D2 architecture (2017-2019)
  • ISELP (projet diplôme 2019 – promo 3)
  • Maison des Arts de Schaerbeek (2019)
  • MAAC
  • Tour à Plomb
  • Art et Marges (2020-21, projet MULTI + CARE)